HomeActualitésTop 3 des raisons d’investir en bourse

Top 3 des raisons d’investir en bourse

Mircea Vasiu

Il y a toujours une raison d’effrayer les investisseurs et de les pousser à retirer de l’argent du marché boursier. Pourtant, rester investi à long terme s’est avéré être la bonne décision.

L’attitude des gens envers l’investissement a toujours été remise en question. Ce n’est que ces dernières années qu’une pandémie et une guerre en Europe de l’Est ont effrayé les investisseurs loin du marché boursier.

Mais investir est un engagement à long terme, ou du moins il devrait l’être. Le problème est que la plupart des investisseurs particuliers ont des attentes à court terme et ont tendance à retirer leurs fonds, ce qui, du moins en regardant ce qui s’est passé au cours des trois dernières décennies, s’est avéré être une erreur. Voici donc trois raisons d’investir en bourse sur le long terme :

  • Investir dans des actions britanniques au cours des 33 dernières années aurait rapporté 5,9 % par an
  • Les chocs boursiers ne font pas fuir les investisseurs
  • L’inflation et les taux d’intérêt bas érodent la valeur de l’argent

Taux de croissance annuel de 5,9 % pendant 33 ans en investissant dans des actions britanniques

Une étude de Schroders montre que mille livres investies sur le marché boursier britannique il y a 33 ans auraient généré un taux de croissance annuel de 5,9 %. En achetant l’indice FTSE All-Share en 1989 et en réinvestissant les revenus, mille livres valaient désormais 6 600 livres sterling.

Les chocs boursiers ne font pas fuir les investisseurs

Les dernières années nous ont montré que les chocs boursiers ne font pas fuir les investisseurs si facilement. Effectivement, le choc initial d’une récession conduit beaucoup à vendre leurs actions, mais il y a toujours quelqu’un d’autre prêt à acheter la baisse.

L’exemple le plus récent vient de la pandémie de COVID-19. Même avec la perspective de la fermeture de l’économie mondiale, de nombreux investisseurs ont eu confiance et ont acheté la baisse du marché boursier dans ce qui s’est avéré être le marché baissier le plus court jamais enregistré.

L’inflation et les taux d’intérêt bas érodent la valeur de l’argent

La même étude mentionnée précédemment montre que garder l’argent « sous le matelas » pendant la même période se serait soldé par un taux de croissance annuel de -2,6 %. Plus précisément, l’inflation aurait englouti plus de la moitié de la valeur de mille livres en un peu plus de trois décennies.