HomeActualitésLe stock de la WWE atteint un sommet de 52 semaines, défiant les tendances du marché, à la suite du scandale McMahon

Le stock de la WWE atteint un sommet de 52 semaines, défiant les tendances du marché, à la suite du scandale McMahon

News Team

World Wrestling Entertainment, Inc. (NYSE : WWE) défie les tendances générales du marché cette année.

Les actions de la société ont augmenté de plus de 50 % en 2022, atteignant un sommet de 52 semaines lundi et se négociant à des niveaux jamais vus depuis l’été 2019. Le S&P 500, en comparaison, a baissé de plus de 20 % cette année.

La solide performance de l’action cette année s’est produite alors que les activités d’événements de lutte en direct de la WWE revenaient en force après des mois de restrictions de Covid et que la société faisait de plus en plus l’objet de pourparlers de vente. L’action a continué à bien se porter après que le leader de longue date et le plus grand actionnaire de la WWE, Vince McMahon, ait pris sa retraite de la société au cours de l’été dans un nuage de scandale.

Les actions de la WWE étaient effectivement stables lundi après avoir atteint 76,90 $. La capitalisation boursière de la société s’élève à plus de 5,6 milliards de dollars.

Les initiés de l’industrie pensent que la WWE pourrait être une cible d’acquisition. Un accord pourrait intervenir avant le prochain renouvellement des droits de télévision américains de la société – qui devrait être annoncé à la mi-2023. L’accord de streaming américain actuel de la WWE avec Peacock de NBCUniversal expire en 2026.

L’analyste John Healy de Northcoast Research, qui couvre la WWE, considère le succès de l’action comme une confluence de notes réussies, d’opportunités d’accords médiatiques à venir et de spéculations sur une éventuelle acquisition.

« Cette spéculation dure depuis longtemps, et je pense qu’elle sera toujours autour de cette société compte tenu de son atout unique et de sa structure de propriété », a déclaré Healy à CNBC lundi.

Il a également noté que la WWE est relativement isolée des tendances de consommation, affirmant que « les deux tiers des revenus proviennent de relations verrouillées » avec les entreprises de médias. Compte tenu d’un marché des médias très saturé, Healy s’attend à des enchères élevées pour les droits de « Raw » et « Smackdown », qui devraient être renégociés au cours de l’année à venir.

La WWE a également dû faire face aux controverses de McMahon. Il a pris sa retraite en juillet après qu’il a été révélé qu’il avait payé près de 20 millions de dollars de dépenses non enregistrées auparavant.

Sur ces paiements, près de 15 millions de dollars ont servi à régler les allégations d’inconduite sexuelle de quatre femmes contre McMahon au cours des 16 dernières années, et 5 millions de dollars ont été versés à la fondation de Donald Trump grâce à des dons effectués en 2007 et 2009.

La WWE a laissé entendre que les paiements silencieux aux victimes présumées, déjà l’objet d’un examen indépendant en cours supervisé par le conseil d’administration de la société, font l’objet d’une enquête par d’autres entités.

Pourtant, la WWE est restée dans la famille. Stephanie McMahon, la fille de McMahon, a succédé en tant que présidente et co-PDG aux côtés de Nick Khan, l’ancien président de la société. Le mari de Stéphanie et lutteur de longue date, Paul « Triple H » Levesque, a pris la relève en tant que cadre supérieur de la création de l’entreprise, le rôle que l’aîné McMahon avait avant de prendre sa retraite.

Vince McMahon, 77 ans, reste le principal actionnaire de la société, détenant environ 32% des actions.