HomeActualitésLes 3 principales raisons pour lesquelles la Fed devrait augmenter ses taux malgré les turbulences sur les marchés financiers

Les 3 principales raisons pour lesquelles la Fed devrait augmenter ses taux malgré les turbulences sur les marchés financiers

Mircea Vasiu

La Réserve fédérale des États-Unis prévoyait de relever le taux des fonds fédéraux lors de sa réunion de mars. Maintenant que les marchés financiers sont dans la tourmente, devraient-ils le faire ? Voici trois arguments en faveur d'une hausse des taux.

Jusqu'à aujourd'hui, le sujet principal des marchés financiers était l'inflation et la manière dont les banques centrales feront face à la hausse incessante des prix des biens et des services. La réunion de mars de la Fed était censée apporter non seulement une hausse des taux de 25 points de base, mais même une hausse de 50 points de base était attendue par beaucoup.

Tout cela a changé brusquement aujourd'hui. Lorsque l'Europe s'est réveillée, la Russie avait déjà envahi l'Ukraine de toutes parts.

Une invasion à grande échelle de tout le territoire ukrainien apporte à l'Europe et au monde une guerre malvenue. Du coup, ni l'inflation ni la pandémie ne sont plus des sujets importants mais des vies perdues et les ravages de la guerre.

Naturellement, les bourses mondiales se sont effondrées. Les contrats à terme américains ont baissé, les indices européens se sont effondrés – comme prévu dans un environnement d'aversion au risque. Mais maintenant que les marchés financiers sont dans la tourmente, la Fed devrait-elle continuer à relever ses taux en mars ? Voici trois raisons pour lesquelles il devrait le faire :

  • Une déclaration accommodante alimenterait davantage les anticipations d'inflation
  • L'inflation augmenterait encore si les dépenses déficitaires étaient utilisées pour financer une guerre
  • Le pétrole brut WTI s'échange au-dessus de 100 $ le baril aujourd'hui

Une déclaration accommodante ne ferait qu'augmenter les anticipations d'inflation à long terme

À première vue, une déclaration accommodante, donc une absence de hausse en mars, déclencherait un rallye sur les marchés boursiers, mais ce serait probablement temporaire. Les attentes d'inflation plus élevées ont été la raison pour laquelle les marchés se sont effondrés en 2022, et une absence de hausse ne ferait que déclencher des attentes d'inflation à long terme beaucoup plus élevées.

Par conséquent, une absence de hausse nuirait davantage aux actions à long terme.

Les dépenses déficitaires pour financer la guerre amplifieraient l'inflation

Pour financer une guerre, les gouvernements utilisent les dépenses déficitaires pour la financer. À long terme, une telle décision finirait par obliger la banque centrale à augmenter encore plus agressivement, ce qui pourrait être trop pour le système financier actuel.

Le pétrole dépasse les 100 $/baril

Aujourd'hui, le pétrole brut WTI s'est échangé au-dessus de 100 $ le baril pour la première fois depuis 2014. La hausse des prix du pétrole se traduit par une inflation plus élevée, menaçant ainsi le mandat de stabilité des prix de la Fed.

Dans l'ensemble, la Fed fait face à une décision difficile en mars. La guerre change tout, mais les banques centrales pourraient être en mesure de remonter en période d'incertitude.